La société coopérative d’intérêt collectif : les frontières de la gouvernance en tension ?

"La communication interroge le modèle de gouvernance des SCIC, sociétés privées coopératives ancrées dans l’économie sociale et solidaire qui mettent au cœur de leur projet l’intérêt collectif. De part la spécificité de leur mission d’utilité sociale et leur gouvernance multisociétariale, et en nous appuyant sur les tensions suggérées par Cornforth (2004), nous proposons une hybridation des modèles de gouvernance pour ce type d’organisation. La gouvernance des SCIC respecte à la fois les conditions d’un modèle démocratique, d’un modèle de conformité et d’un modèle partenarial dans le rôle joué par le conseil d’administration. C’est dans la combinaison de la propriété privée et de l’intérêt collectif que se redessinent ici les frontières de la gouvernance."

Amina Bécheur, Pénélope Codello-Guijarro et Valérie Pallas-Saltiel "La société coopérative d’intérêt collectif : les frontières de la gouvernance en tension? », IIIème ETATS GENERAUX DU MANAGEMENT, Strasbourg 11-12 octobre 2012 "Nouvelles frontières du management"

Copyright PAP SCIC © 2014. Tous les droits sont reserves.