Quelques mots sur le projet de recherche Pilotage Alternatif de la Performance des Sociétés Coopératives d'Intérêt Collectif

Depuis la création du statut de Société coopérative d’intérêt collectif (Scic) en 2001, ces structures se développent sur tout le territoire. Les Scic sont des sociétés coopératives multi sociétaires (de forme SA ou SARL), en ce qu’elles permettent d’associer autour du même projet des acteurs multiples : des  salariés et des bénéficiaires (ex : usagers, clients), ainsi que toute personne physique ou morale, de droit public ou privé, intéressée par son activité (bénévoles, collectivités publiques,  entreprises,  associations, particuliers...). Dans une Scic, l’intérêt collectif et l’utilité sociale proviennent essentiellement des interactions au sein de son multi sociétariat composé d’associés très divers qui participent tous, à leur façon, à la définition et à la gestion de l’activité de l’entreprise.

Le partenariat entre l’université de Paris Est Marne la Vallée et la CG Scop vise d’une part à dresser un bilan et d’analyser les modes d’organisations, de positionnement et les pratiques de ces structures. Plus particulièrement, nous souhaitons explorer les formes du pilotage de la performance à travers une approche plurielle, visant à en enrichir la définition de la performance en analysant les modalités de sa production et son lien avec la question de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Il s’agira notamment de montrer que la performance des Scic est issue d’une imbrication de différentes variables que nous pourrons isoler de la manière suivante :
-    La gouvernance par le multisociétariat
-    La construction d’outils de gestion alternatifs : quels processus et quels indicateurs
-    Les innovations sociales : regard sur les modes de diffusion et de production
D’autre part, le partenariat entre l’IRG et la CG Scop a pour objectif de répondre à différents enjeux sociétaux :
-    accompagner le développement des Scic en produisant des connaissances  et une ingénierie facilitant la création et la transformation en Scic (30% des Scic sont issues de transformation d'associations et 11% de transformation de sociétés) ;
-    favoriser la diffusion d’un modèle d’organisation marchande basé sur une gouvernance démocratique et proposant une approche de l’entreprise basée sur l’encastrement de l’économie et de la société ;
-    ce qui peut avoir un impact fort en termes de démocratisation de l’action économique voire de l’acte d’entreprendre ;
-    et enfin, renforcer la formation des acteurs et des futurs salariés, bénévoles et autres parties-prenantes des organisations de l’ESS.

Copyright PAP SCIC © 2014. Tous les droits sont reserves.