GESS 2015 : Résumé des communications de l'atelier "Acteurs pluriels sur les territoires"

Les acteurs associatifs à l’épreuve des exigences partenariales des entreprises. Le cas de la collaboration PIMMS (Point Information Médiation Multi Services) – Entreprise.

Christophe Sanchez

Université Paris Est Créteil

Cet article explore les tensions émergentes des partenariats entre associations et entreprises. Il montre qu’elles peuvent donner lieu à des modes de gestion différents : l’acceptation, le compromis ou l’intégration. Cette dernière s’avère être celle qui permet de renforcer le partenariat sans pour autant dévoyer la mission sociale des associations. Enfin, l’article isole des éléments clés favorables à la logique d’intégration parmi lesquels la gouvernance du partenariat, le respect des logiques de chacun et la nature quasi-publique des entreprises.

Le processus d’intelligence collective au sein d’un PTCE

Podlewski Thomas

Doctorant sociologue CNAM Paris (Laboratoire LISE)

Le concept de pôle territorial de coopération économique (PTCE) a été légalement défini en juillet 2014 sous l’article 9 de la loi de l’économie sociale et solidaire. Il propose de nouvelles formes de coopération et de gouvernance pour entreprendre autrement. A travers cette communication, qui repose sur une recherche action que nous menons depuis plus de deux années au sein du PTCE « Le Périscope » dans le Sud-Est Toulousain, complété avec douze études de cas de pôles témoins nationaux, nous dégagerons empiriquement une ébauche de  conceptualisation, afin de cerner les conditions qui favorisent l’émergence d’une intelligence collective propice aux innovations sociales. Nous examinerons en quoi les tensions économiques au cœur de ces organisations peuvent fragiliser un processus participatif et démocratique axé sur un projet collectif territorial. Afin de consolider cette forme organisationnelle, nous déterminerons par des premières hypothèses de travail comment favoriser la logique d’action cohérente avec la logique de pensée, afin d’éviter un isomorphisme institutionnel.

Territoires et Finance Participative, quels enjeux pour le développement du tissu économique local ?

Thibault Cuénoud

Enseignant Chercheur

ESCEM Orleans Tours Poitiers (Business School in France)

CRIEF (research laboratory at Economics Faculty, University of Poitiers, France)

La finance participative, crowdfunding en anglais, est un mouvement récent et en plein essor en France. De nombreuses plateformes ont pu voir le jour depuis 3 à 5 ans afin de répondre aux difficultés de financement de projets innovants. Certains ont pu se spécialiser dans le don contre don, dans la monté en capital mais aussi dans le prêt participatif. D’autres plateformes ont pu se centrer autour de thématiques comme la culture, les énergies renouvelables, la création d’entreprise… Ces nouveaux acteurs interpellent les dispositifs existant dans l’aide à la création, développement et reprise d’entreprises sur nos territoires. Ce travail cherche à comprendre les enjeux induits par cette finance participative dans la constitution de « communauté », d’abord numérique, mais aujourd’hui géographique. Comment les territoires cherchent-ils à capitaliser ces dynamiques dans une démarche de captation de ces communautés autour d’une volonté de développement économique territorialisé ? A travers une démarche centrée sur les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire qui, historiquement, se sont organisés localement pour répondre à la diversité des enjeux des territoires, nous tenterons de comprendre l’intérêt d’une communauté localisée et participative pour des espaces géographiques limités.

Copyright PAP SCIC © 2014. Tous les droits sont reserves.